Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 11:43

Belleka.jpg

Joelly Belleka, comme  Elodie Mendy et Mamignan Touré, a apporté du dynamisme à Arras

 

Le match d'hier soir contre Sopron n'était clairement pas une priorité pour Arras. Face à l'adversaire le plus abordable de leur poule d'Euroligue, le club avait clairement décidé de faire l'impasse. Après la lourde défaite (55-74), ni Olesia Malashenko, ni Thibaut Petit ne s'en cachaient : la rencontre importante, capitale même, de cette semaine est celle de samedi face à Villeneuve. "Les pros ont joué 25 minutes ce soir, soit dix minutes de moins que d'habitude. Samedi nous n'aurons pas l'excuse de la fatigue. Nous n'avons pas forcé non plus avec Jo, qui ressentait une douleur aux abdominaux : nous n'avons pris aucun risque." Les Demoiselles ont fait illision durant le premier quart temps (17-16, 10') marqué par la réussite de Malashenko, auteur d'une pretation globale solide (14 points). En remplaçant dès cette période Evans par Mendy, Thibaut Petit a montré qu'il tenait à préserver ses cadres. Il a alors suffi aux Hongroises de serrer quelque peu leur défense, de s'appliquer dans leurs mouvements collectifs pour se détacher. A la pause, le score restait relativement serré (27-35) mais la halle Tételin, bien peu remplie (moins de 500 spectateurs) savait déjà la défaite inéluctable. Evans1.jpg

Les visiteuses dominaient tellement à l'intérieur (42 rebonds à 31, 46 points à 16 dans la peinture !) où les Arrageoises, déjà inférieures ne montraient de plus aucun enthousiasme, qu'elles pouvaient se permettre d'être maladroites (0/8 à 3 points). Johnson (13 points, 9 rebonds) s'est régalée, comme Milovanovic et Krnjic, créditées de 22 points chacune, à 80% pour la deuxième. Bon, la défense des locales n'était pas franchement en acier...

Au retour des vestiaires, sans envie, sans mouvement, les Artésiennes traversaient le terrain en fantôme. Les sifflets tombaient de tribunes devenues silencieuses ; même les tambours avaient cessé de résonner ! L'écart enflait (32-48, 28') et il fallut un trois points de Belleka pour tirer la salle de sa somnolence grognonne. Avec les jeunes sur le parquet, Arras souffrait toujours, mais, au moins montrait de l'envie et de la hargne. " Même si j'aurais préféré qu'elles entrent dans de meilleures conditions, elles  ont donné l'exemple aux pros. Elles ont montré ce qu'il faudra faire samedi. " Dans un dernier quart temps anecdotique, joué dans une indifférence quasi générale, sur le terrain comme dans les tribunes, Sopron conforta son large succès (55-74). "C'était une bonne séance d'entraînement" concluait Thibaut Petit, les yeux déjà tournés vers le derby de la mort.

 

Malashenko1.jpg

Olesia Malashenko  a été l'Arrageoise la plus sollicitée (30 minutes de jeu)

 

Bade1.jpgPas beaucoup de solutions pour Krissy Badé

Partager cet article

Published by Christophe - dans Euroligue 2012-13
commenter cet article

commentaires

MJ 13/12/2012 20:00

L'année dernière la victoire en coupe de France, était l'arbre qui cachait la forêt...

Depuis 2 ans, les décisions prisent par le comité directeur sont plus que discutables, heureusement pour eux il y eut cette victoire à Bercy. Mais le retour de baton cette saison était
inéluctable.

Cette année avec encore une fois un effectif completement renouvelé, la qualité du jeu proposé est souvent médiocre, les tribunes se vident, et l'avenir semble bien sombre.

Alors on fait quoi l'année prochaine : on change encore d'entraineur, de joueuses, on recommence à l'échelon inférieur ?

Présentation

  • : Arraspaniergarni.over-blog.com
  • : Arras Pays d'Artois basket féminin, en mots et en photos
  • Contact

Recherche